mardi 4 octobre 2016

La Brigade Chimérique


J'ai toujours apprécié les BD de super-héros. Depuis que je suis tout petit, j'ai lu des milliers de comics, d'abord en français, notamment les magazines édités par Semic, Strange et Titans puis en anglais, principalement les production de DC Comics, et de son label Vertigo.

Autant dire que ma curiosité était titillée par "La Brigade Chimérique", une série de Bande Dessinée, mais également un jeu de rôle, mettant en scène des "super-héros" européens dans la période de l'entre deux guerres.





Après avoir lu la BD et joué au jeu de rôle, je dois dire que je suis un peu perplexe : je ne suis pas sûr que le terme de "super-héros" convienne vraiment dans le cas de la Brigade Chimérique. Certes, les protagonistes disposent de pouvoirs étranges et hors norme, mais l'ambiance de cet univers se rapproche plus d'oeuvres comme l'Homme Invisible d'H.G. Wells que des productions de comics classiques de Marvel et DC.

Mais, allez-vous me dire, est-ce que c'est intéressant à lire et/ou à jouer?

Pour ce qui est de la bande dessinée, j'avoue qu'elle m'a peu impressionné. Il s'agit d'une galerie de personnages vivant les événements menant à la seconde guerre mondiale. En l'état, c'est un livre de référence, une sorte de collection de clins d'oeil à toute une série de personnages historiques ou de fiction, rassemblés tant bien que mal dans un récit qui manque un peu de saveur. Les dessins, par contre, sont magnifiques.

J'ai également pu essayer le jeu de rôle dernièrement, en tant que joueur, pour un ballon d'essai. Je me demandais quel angle d'attaque les auteurs du jeu avaient utilisé. En effet, le monde qui émerge à la fin de la bande dessinée me semblait peu propice à des aventures héroïques. Heureusement, les auteurs ont choisi de faire jouer des personnages à un moment charnière de la bande dessinée : ce n'est pas avant, ni après, mais parallèlement aux aventures de la Brigade Chimérique que les personnages des joueurs vont évoluer.


La partie test que nous avons jouée m'a donné envie de poursuivre l'aventure, et même de conserver le personnage prétiré qui m'a été confié pour l'occasion : Lazare 4, le robot qui voulait devenir humain... L'avenir nous dira s'il y parvient.


Aucun commentaire: